La butte située au sud-est de l’ile Ostrov-Moldova Veche et le haras de chevaux sauvages qui vivent sur l’ile ont déterminé l’apparition de la légende d’Attila. La légende raconte qu’Attila aurait été enterré ici dans le plus grand secret et que tous ses soldats participant à son enterrement ont été tués afin de garder pour toujours le secret de la tombe d’Attila. Attila avait un étalon noir avec une étoile sur le front qui pouvait être monté seulement par celui-ci. Après la mort d’Attila, quand un de ses fils voulait emmener l’étalon noir dehors pour l’apprivoiser, il s’en fuit.  En colère, le fils d’Attila a envoyé ses hommes, montées sur des juments rouges pour le chercher, mais pendant la nuit quand les soldats se reposèrent, les juments se sont enfuies avec l’étalon. Celui-ci entendait son maitre l’appelant et a découvert sa tombe, où il est resté pour toujours pour veiller sur lui. On raconte que pendant la nuit l’âme d’Attila monte l’étalon noir et traverse au galop les plaines sans fin de l’Europe. La plus grande attraction est néanmoins la tombe d’Attila, autour de laquelle tournent beaucoup d’histoires, qui racontent qu’il était enterré avec ses armes et bijoux dans trois cercueils : un en or, l’autre en argent et le dernier en fer. Parmi les trésors enterrés, on comptait aussi l’épée d’Attila – connue également comme «L’épée de Dieu».